14 éme étape 42 kms ils sont fous ces automobilistes

Soumis par marie le dim 24/09/2017 - 08:21
ecluse automatique
 Y listes sur la route
Cyclistes sur le canal

On continue dans le bof avec le petite déjeuner...casques rivés sur leurs têtes, dossard fluo enfilés, notre petite troupe s'évade du Petit Dennevy,  après avoir emprunté un sens interdit qui racourcissait leur parcours ( c'est pas bien dit MMe J. ), arrivée sur le canal le groupe se sépare en deux, (rassurez vous on ne s'était pas fâché) mais JPP et Marie 2 nous quittaient et allait prendre leur train à  Chagny, pour rejoindre Auxerre. Nombreuses recommandations, de Marie 2 "soyez sages, soyez prudents, et j'en passe" un bécot à tout le monde et l'étape du jour commence.

Tout d'abord sur le chemin de halage, ensuite sur une voie partagée et enfin sur la route. En file indienne, M. J en tête, suivi de Marie, Fifi, Jeannette, et du petit JP, bien à droite car la route est étroite, concentrés sur le parcours, de temps à autre on entend crier  voiture derrière, ou voiture devant.. l'heure n'est pas aux confidences, il faut faire très attention car les autos roulent à des vitesses qui leur paraissent pour le moins excessives.

Un camion les croise et avec le déplacement d'air ils font un petit écart. Heureusement qu'il n'y avait pas de voiture derrière.  Pensez, amis automobilistes, lorsque vous voyez des cyclistes à bien vous écarter.

Après une quinzaine de kms sur la route ils regagnent  enfin le chemin de halage  et font une petite pause, boisson pour les uns fraise Tagada pour Marie et barres de céréales pour Fifi

 Ils regardent une péniche écluser à une écluse automatique. Puis ils repartent direction Écuisses où les attendent leurs accompagnateurs. Jeux de mots laids sur Écuisse (vous pouvez deviner) on visite les cuisses du haut puis du bas enfin la bonne humeur régnait, le rosé aidant. Carottes râpées pour les cuisses roses, céleri rémoulade, jambon fromage, raisin, pommes voilà le repas du jour, un peu plus light que celui des autres jours à la demande des pédaleurs 

Marie,  épuisée, par cette demi étape s'endormit sur une chaise tandis qu'Eliane et Gilbert tapaient dans un ballon bientôt suivis par MMe J et le petit JP. Réveillée par la bonne  odeur du chocolat à la fraise Tagada que Mimi avait acheté pour elle, Marie fraîche et dispose donna le signal du départ et notre petite troupe dit adieu aux cuisses et s'en alla à la force des cuisse direction Blanzy où ils avaient décidé de visiter le musée de la mine où il leur fut donné des explications forts claires et didactiques ce site mérite le détour 

ensuite retrouvaille à l'hôtel "Nota Benne" de JB  qui arrivait de Paris et que Gilbert et Michele avaient réceptionné à la gare . 

Marie 2 tu aurais dû rester l'hôtel est fabuleux et tu aurais pu acheter des chaussettes Berthe aux grands pieds..., non ceci n'est pas une réflexion désagréable mais une marque d'objet à enfiler dans les pieds dont la fabrique est dise à Montceau