18 éme étape 60 kms soleil étape cool

Soumis par marie le mer 27/09/2017 - 18:14

Les filles se sont révoltées, elles en avaient assez de se faire enfumer par Fifi, elles ont demandé à Serge, leur charmant hôte, qui leur avait servi un super repas le soir, le plus court chemin. Elles partirent à  gauche tandis que les garçons allèrent à droite et elles les attendirent au carrefour de la nationale. Elles les virent apparaître dans le brouillard matinal. cliquez "en savoir plus"

Après avoir traversé prudemment la nationale, ils regagnèrent la piste cyclable. Que du plat un vrai bonheur pour les filles qui caracolaient en tête. Une petite église sur la droite attira leur attention mais comme d'habitude elle était fermée, ce qui les laissa dépitées..

.. A Champvert ils rejoignirent le canal du Nivernais, long de 174 kms, qui relie Saint Léger des Vignes à Auxerre et raccorde la Loire à la Seine par l'Yonne en partie navigable. 

La monotonie des longues lignes droites fut entrecoupées d'écluses, de quelques canards sur le canal, d' un ou deux hérons,et par  des moutons qui paissaîent calmement sur la rive opposée. 

Chemin faisant MMe J s'offrit un stop sous le regard médusé de ses co pédaleurs et des...gendarmes, pas de perte de point ouf car sur les six cinq n'avaient pas marqué cet arrêt 

Ils arrivèrent à Cercy la Tour, place forte du Moyen Âge avec son éperon rocheux dominée par la statue de Notre Dame du Nivernais, confluence de la Canne, l'Alene et l'Aron. 

Pause repas à Pannecot et finie les lignes droites, une courbe en épingle, de beaux paysages sauvages et à l'écluse de Fleury le canal épouse l'Aron.

Ensuite  Escale à Biches pour admirer le barrage à aiguilles, créé par l'ingénieur Charles Poirée en 1834. C'est un rideau de madriers, disposés verticalement côte à côte qui barrent le lit du fleuve, et viennent s'appuyer sur un heurtoir sur le fond et sur une passerelle métallique constituée de fermettes qui peuvent pivoter pour s'effacer en cas de crue et laisser le libre passage aux eaux. 

le Bazois, offre alors des paysages de forêt et de bocage, des bœufs blancs paissent dans les champs et regardent passer les cyclistes qui arrivent fatigués, que dis je exténués à Chatillon en Bazois où les attend Eliane et la petite voiture bleue