Soumis par marie le sam 08/09/2018 - 08:32
La marathonienne et la cycliste

JP et Fifi sont partis réceptionner les repas offerts par SODEBO, salades, sandwich, pizzas et pasta box... de quoi nourrir tout un régiment. Il a fallu ruser pour faire entrer les caisses dans la petite voiture bleue qui était déjà bien remplie. Arrivée ensuite de Sylviane et Patrick, fiers comme Artaban sur leurs vélos flambants neufs, un peu tristes au goût de Marie qui s’est promis de les customiser un peu, mais chut ce sera une surprise, puis d’Alain et enfin de JB. 

Notre petite équipe étant fin prête le signal du départ put être donné. Eliane s’apercut alors qu’elle n’avait pas les clefs de sa voiture. Clefs qu’elle avait confiées  à Fifi qui les avait confiées à Marie qui dans la précipitation du départ ne se souvenait plus de ce qu’elle en avait fait. Panique à bord... il fallut vider la petite voiture bleue sous les yeux des passants pour s’apercevoir que les clefs étaient, je vous le donne en mille dans le sac d’Eliane. 

Aprés avoir fait des tours et de contours, ils arrivèrent à l’Institut du Thorax où ils étaient attendus par de nombreux représentants de l’institut et par Céline, notre marathonienne qui n’avait pas oublié d’apporter des fraises Tagada à Marie. 

Le départ fut enfin donné et une marée bleue s’élança Quai Moncousu, Fifi, Maya, Mimi, Maurice le petit nouveau et les fleurettes virevoltants derrière les vélos 

La sortie  de Nantes fut laborieuse, le paysage sans grand intérêt... un petit raté à la pause repas, Eliane attendit vainement nos cyclistes... qui avaient tout bonnement oublié le lieu de rdv et avait poursuivi leur route jusqu’à la Montagne, lieu qui porte bien son nom... Marie y alla de sa petite chansonnette pour le plus grand plaisir des garçons. Chacun choisit sa salade SODEBO bien sur, c’est fou le nombre de variétés qu’il y a, les plus affamés mangèrent un voire deux sandwich (si vous voulez savoir qui et bien devinez, réponse dans le compte rendu de demain), puis au choix pomme du jardin d’Alain où douceur offerte par JB 

Repus ils reprirent la route, Ils faillirent se faire flasher dans une descente triple banzai pour Marie et Sylviane, puis ce fut moins drôle ils enchaînèrent les côtes et les filles mirent à deux occasions pied à terre imitées par Fifi. 

Le canal de la Martiniére regagné, ils furent bercés par le bruit des oiseaux, aigrettes, hérons, foulques et ils purent admirer l’étrange Bateau mou d’Erwin Würm. 

Arrives à Paimbeuf ils firent une petite halte au Jardin Étoile œuvre de Kinshasa Maruyama, puis direction le camping de l’estuaire. 

 

 

Merci à tous nos partenaire

genavie    sodebo    geekmemore    joliecarte    waterbike  carsatracing club nantais