Soumis par marie le dim 09/09/2018 - 09:17

A neuf heure 15 tapantes, les petits jeunes du groupe sont venus nous retrouver pour petit déjeuner, comme le restaurant n’etait pas ouvert Eliane les renvoya. L’arrivé de Patrick et Sylviane, fut saluée par une ovation, il faut dire qu’ils avaient chacun dans les mains un gros paquet qui fleurait bon les viennoiseries. Ouf Fifi allait avoir son croissant. Toutes sortes de bonnes choses furent étalées sur la table du mobil home, chocolatines,  croissants, pains aux raisins, confitures à l’abricot que JP avait fait amoureusement cet été en prévision du périple, beurre salé sans oublier le fromage pour Marie, merci Alain d’avoir apporté du camembert. Une fois rassasiés il fallut faire le ménage, Ben passa le balai,  Marie et Eliane firent  la vaisselle, JB se chargea de ranger les bols et les tasses tandis que les hommes chargeaient tout le barda. 

L’etat des lieux fait, ouf ils n’avaient pas cassé de verres, il fut décidé de leur rendre la caution qu’il n’avait pas donnée ! Bien entendu ils refusèrent.  ils enfourchèrent leur monture et prirent la direction de St Brevin, un chemin de bonne qualité, le calme avant la tempête, un paysage enchanteur. Une petite pause boisson, accompagnée de quelques mûres ( MMe J pourrait faire au moins six pots de confitures tant il y en avait, mais c’est un peu loin pour aller cueillir celles qu’on a laissées ).

Multiples arrêts pour faire des photos du pont de St Nazaire, des cabanes de pêche sur pilotis et pour admirer les oiseaux 

La pause repas fut une nouvelle fois un moment de grande incertitude car si Eliane avait bien trouvée le centre de St Michel Chef Chef les pédaleurs avaient trouvé une zone de repas un peu avant et le radio guidage fut activé ce qui permis de manger une nouvelle fois  des salades Sodebo assis confortablement sur des bancs  pour certains, debout pour d’autres,  qui faisaient reposer leur fessier 

Reprise de nos montures et direction la pointe St Gildas, petit arrêt intempestif de JB qui avait vu une Lambo Gallardo à l’arrêt. Arrêt écourté car ces dames n’appréciaient  pas le spectacle

Visite du sémaphore, point stratégique sur l’océan, du haut duquel on embrasse tout l’estuaire de la Loire et la baie de Bourgneuf.

Petit verre d’eau de source avant de partir, nos cyclistes ne se doutent pas de ce qui les attend... fléchage inexistant qui les oblige à choisir entre la droite et la gauche... ( on se serait cru chez les twist) droite pour certains, gauche pour les autres et qui a gagné ceux qui avaient choisi la droite... ceux de gauche descendirent une côte plutôt pentue qui les mena sur le GR ( cherchez le numéro) qui se révéla absolument impraticable. Marie pestait, Jb rigolait et JP imperturbable continuait à pédaler. A un moment, Il leur fallut porter les vélos pour atteindre un chemin qui serpentait dans la forêt. Ils retrouvèrent les twix droits. La galère n’était pas terminée pour autant, les côtes succédaient aux descentes, les kilomètres s’allongeaient et les filles pestaient. Le manque de fléchage devenait problématique. Malgré M. MIO ils se perdirent une nouvelle fois. Finalement après avoir visité les parcs et les faubourgs de Pornic ils arrivèrent à l’hotel ou, cerise sur le gâteau notre Tavernier avait reloue une de leur chambre. Après  une période d’âpres discussions qui aboutit à un compromis avec petit déjeuner gratis en compensation et

descente en ville pour le repas qui fut pris chez les sœurs tatin

 

 

 

 

Merci à tous nos partenaires :

genavie    sodebo    geekmemore    joliecarte    waterbike  carsat pays de la loire