Soumis par marie le mer 26/09/2018 - 08:15

48 Kms prévu par Fifi, 72 kms selon le compteur des pédaleurs ! Heureusement qu’ils ont un compteur ! Compteur que MMe J a une fois de plus égaré ( ce n’est que le 3ème ) tout comme ses gants. Elle a tout retrouvé à l’arrivée, les gants dans sa poche de coupe vent, le compteur dans son nakamura.

partis tôt pour prendre le bac ( et non pas la passer, ils l’ont tous depuis belle lurette) nos cyclistes attendirent sur le quai au milieu des voitures, leurs drôles de bestioles tournoyants au vent, exception faite de celle de Daniele qui était resté dans sa sacoche car elle était cassée. Le persil fut efficace, personne ne fut malade, il faut dire que la mer était d’huile. Arrivés au Verdon, ils voulurent visiter le musée du phare de Cordouan mais celui ci était comme de bien entendu fermé. Déception de nos cyclistes qui empruntèrent un petit chemin qui serpentait dans la forêt tout en longeant une ancienne voie ferrée. De nombreux poteaux jalonnaient le parcours et l’on pouvait les entendre à tour de rôle crier à JP, Poteaux et non Photo comme l’avait cru tout d’abord MMe J. 

La platitude, la forêt, le trajet fut agréable jusqu’a Montalivet où nos pédaleurs retrouvèrent la petite voiture bleue ainsi que Gilbert et Mimi qui avaient apporté avec eux une Table, ce qui ravit Daniele mais laissa indifférent les autres, ils ne sont pas au club Med’.. Marie et Eliane partirent faire tremper leurs petits peutons dans l’ocean et regrettèrent de ne pouvoir se baigner. 

Direction HOURTIN en mode pilotage automatique, des pins, des pins rien que des pins. Petit feu de camp pour savoir s’il fallait se diriger vers Hourtin ou Hourtin Plage et là heureusement qu’ils ne se sont pas trompés car sinon les 100 Kms  auraient été atteints. 

De nombreuses montées plutôt longues et ardues que jamais, que Daniele monta telle une gazelle, tandis que Jacky déraillait, Marie et MMe J ayant elles aussi des problèmes de dérailleur mettaient pied à terre. Fifi impérial ouvrait la route et JP attendait les traînards. 

Les muscles endoloris, ils arrivèrent fatigués au camping où les attendait un grand verre d’eau.  

Pour parodier Arlette : Pédaleuses Pédaleurs, on nous ment, révoltez vous 

Merci à tous nos partenaire

genavie    sodebo    geekmemore    joliecarte    waterbike  carsatracing club nantais