Soumis par marie le mar 17/09/2019 - 18:49

Heureusement, que ce matin nous sommes partis plus tôt que prévu.. nous voulions faire une halte à Rohan pour visiter le château. Fifi menait la danse, au sortir de l’hôtel, suivi de Marie et des trois autres larrons. Virage à gauche et nos cyclistes se retrouvèrent sur un chemin qui bordait, croyait il, le canal de Nantes à Brest. Ça roulait bien, tout notre petit monde était content. A cette allure ils allaient arriver plus tôt que prévu à Rohan.. JP s'arrêta pour admirer une charmante petite église,  et là ils découvrirent qu’ils s’étaient trompés de route, ils étaient sur le Blavet et se dirigeaient donc vers Lorient. Enfer et damnation six kilomètres pour rien, ils ne leur restaient plus qu’à retourner sur Pontivy. Ils avalèrent leur six kilomètres sans trop maugréer. Une fois arrive à Pontivy JP prit la direction des opérations et voulut leur éviter de faire trop de route. Deuxième enfer et damnation, M MIO lui indiquait une direction, waze une autre, il y perdit son latin et leur fit monter et descendre un nombre incalculables de côtes. Finalement de quelques côtés qu’ils se tournent, ils étaient toujours à 6 kms de Pontivy et des côtes toujours des côtes. Marie grognait, pestait, Mme J et M. J ainsi que Fifi les montaient. Enfin miracle après 25 kms mais toujours à 6 kms de Josselin ils atteignirent le canal à la grande satisfaction de nos pédaleurs. Après une petite pause boisson, et une pause ravitaillement pour Fifi qui commençait à être en hypoglycémie, coup de téléphone à Gilbert pour modifier le lieu de rendez vous, Il était midi passé.... nos cyclistes avalèrent les kilomètres et retrouvèrent mimi, Gilbert et Eliane au port de Rohan. Ces derniers avaient déployés la nappe, mis les verres sur la table ainsi que les salades et les sandwich de notre sponsor SODEBO. Il était 14 h 30. Rencontre avec un couple d’anglo saxon en vélo qui après une sympathique discussion proposèrent spontanément de donner quelques sous. Le repas avalé, nos cyclistes reprirent le chemin de halage, cette fois dans le bon sens. Les écluses toutes plus fleuries les unes que les autres les laissèrent pantois. Ils croisèrent, ce qui leur parut exceptionnel, deux péniches et arrivèrent fourbus mais contents que cette galère se termine à l’hotel Rive gauche à Josselin où les attendait leur hôtelier.

L’accueil que leur fit ce dernier les réconcilia avec la profession, il avait le sourire, le ton gouailleur et il leur fit don d’une mousse bien fraiche, la somme correspondante sera donc versée à Sauve Ton Coeur

Chambres petites mais joliment décorées, service au top bagages déjà montés par Mimi, Eliane et Gilbert’ vélo rangés par l’hôtelier

 

Merci à tous nos partenaires

genavie        geekmemore    joliecarte    waterbike  carsatracing club nantais