Soumis par marie le lun 21/09/2020 - 17:34
Embouteillage sur le canal
Canal dé Bourgogne
Sculpture sur bois
Sculpture sur bois

Au revoir Losnes et l’hôtel de la Marine avec tristesse, le patron est toujours aussi sympa, on a pas vu sa sœur... Snif il nous a gâté pour le petit dej’ et nos cyclistes, après lui avoir fait l’article, sont partis la fleur au fusil. On leur avait dit que le chemin avait été refait. JP et Marie en conservaient un mauvais souvenir, ils avaient prévenu Sylviane et Patrick que c’était pire que l’enfer des pavés du Nord, on se serait cru dans la tranchée l... à tour de rôle ils passaient devant et il n’était pas question de se taper la discute.. on entendait attention trous, tentions trous, attention racines.  Ils ne pouvaient même pas admirer le paysage tant ils étaient concentrés sur le chemin. Pour couronner le tout, un embouteillage sur le canal, vous avez bien lu, un embouteillage, un paysan qui pompait de l’eau dans le canal bouchait la route. Il fallut toute la diplomatie de Patrick pour qu’ il se bouge, ce qu’il fit avec le sourire... ils reprirent leur route et les chaos reprirent. Les filles en ayant assez de se faire secouer, à une écluse demandèrent aux agents de VNF s’il n’y avait pas de chemin plus roulant. Il leur en fut indique un que les garçons refusèrent de prendre et ce fut que contraints et forcés qu’ils suivirent les filles ( ils devaient avoir peur qu’on les enlève). Une écluse avec des sculptures sur bois à Ouges attira leur attention. Une petite pause s’imposa. 

Ce ne fut qu’en vue de Dijon que la route devint praticable et que nos cyclistes purent enfin se reposer, façon de parler car il fallait continuer à pédaler. Chose positive personne n’est tombé à l’eau et le pneu de JP a tenu. 

Merci à tous nos partenaires

genavie        geekmemore    joliecarte    waterbike  carsatracing club nantais