Huitième étape 35 kms

Soumis par marie le lun 18/09/2017 - 09:41

les routeurs pour se faire pardonner leur bévue de la veille planchèrent durs sur l'itinéraire du jour. 

Il faut dire que Marie avait déposé un préavis de grève. La veille, ses gambettes avaient refusé d'actionner les pédales lors de la dernière montée, elle soufflait comme un vieux soufflet de forge, et son Coeur battait au delà du raisonnable, tout  allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.  

Septième étape 50 kms merci et chapeau les routeurs !

Soumis par marie le dim 17/09/2017 - 07:59

apres avoir avalé un pantagruélique petit  déjeuner auquel rien ne manquait, céréales, laitages, fromages,  confitures maisons, viennoiseries, fruits et j'en oublie sûrement tant la table était pleine, une petite visite de St Jean de Losne s'imposait.

Capitale de la batellerie, origine du canal de Bourgogne, c'est la plus petite commune de France qui soutint en 1636 un siège contre les Autrichiens, elle possède une superbe église gothique avec un clocher à tourelle et au toit recouvert de tuiles vernissées.

Sixième étape 32 kms l'enfer

Soumis par marie le ven 15/09/2017 - 22:34

ce matin visite de Dijon, direction le théâtre de Dijon, visite de l'église Saint Michel, ensuite ce fut au tour du palais des Ducs, petit coup d'œil à la Cour de Flore et à la Cour de Bar, visite de l'église Notre Dame, chef d'œuvre gothique qui abrite la statue de Notre Dame de Bon Espoir, nommée à tort vierge noire , son horloge à toute une histoire que je vais essayer de vous raconter. Elle est composée de quatre automates, Jacquemard qui apparut en 1382 fut amené de Courtrai,  par Philippe le Hardi , puis comme il s'ennuyait en 1610 apparut Jacqueline, ils sonnent alternativement les h

Cinquième étape de plus en plus fort 70 kms

Soumis par marie le jeu 14/09/2017 - 19:00

partis un peu plus tard ce matin, nos joyeux drilles commencèrent leur étape par une montée éprouvante sous la pluie. Heureusement que le tavernier la veille, avait prétendu que cela descendait... ce qui fit dire à Marie si je tenais le C... qui a prétendu qu'il n'y avait que de la descente... cliquez sur voir la suite

Quatrième étape 41 kms étape de montagne

Soumis par marie le jeu 14/09/2017 - 08:22

Le petit déjeuner pris, ma foi fort banal, qui ne valait pas celui de Germigny, Fifi une tache plus tard, ses deux croissants habituels mangés, sortit le premier suivi de ses congéneres qui furent accueillis par un petit crachin breton et un fort vent. ..avec difficultés ils mirent leur cape de visibilité et six chauves souris s'élancèrent pour leur premier montée de la journée.

Troisième étape 51 kms et demi

Soumis par marie le mar 12/09/2017 - 19:19

C'est  avec joie que nous avons quitté notre hotel ce matin, après avoir pris un petit déjeuner quelconque , Fifi le ventre bien calé par les trois croissants qu'il avait mangé (le sien, celui de Marie qui le lui donne de façon habituelle et celui de Caro). Ils s'étaient levés tôt pour avoir le temps de visiter les forges de Buffon, Gilbert et Mimi s'étaient joints à eux. Sergio a suivi pendant un long moment des marcheuses de marche nordique qui ondulaient de la croupe devant lui. Caro a fait la connaissance de l'homme des bois qui avait accueilli une partie du groupe la veille.

Deuxiéme étape plus fort qu'hier 60 kms

Soumis par marie le mar 12/09/2017 - 08:00

Nous avons quitté vers 10 heures nos hôtes de la clé des champs et avons enfourché nos vélos. Un petit faux plat, transformé en Mont Ventoux par un fort vent qui soufflait de face, nous servit de mise en jambes.  Et Marie à son habitude n'a pas arrêté de grogner, suivie par Caro et Marie 2, elles donnèrent à elles trois une sérénade aux garçons qui lassaient de les entendre prirent le poudre d'escampette, direction le chemin de halage. 

Premier jour 54 km au compteur

Soumis par marie le lun 11/09/2017 - 07:58

Temps maussade pour cette première étape et si le soleil n'était pas au rendez vous la bonne humeur régnait parmi les cyclistes.

Le matin, il a fallu se dépêcher pour être à l'heure sur le lieu du départ. Marie et Caro piaffaient dans la cour en attendant Fifi qui devait charger les sacs, dans la petite voiture bleue d'Eliane arrivée en éclaireur : il allait arriver, il réparait une bêtise qu'il avait faite.... en fait il épongeait une innondation qui s'était produite quand il avait arrosé une plante. Cliquez sur en savoir plus pour plus d'infos.